RÉSUMÉ DU LIVRE:

" Je dois trouver ma voie. " Prisonnière de sa nature hybride, Amber est sur le point de devenir renégate. Alors que les Athanate et les loups se méfient d'elle et que les Adeptes veulent sa mort, seule Diana, son mentor, pourrait l'aider à maîtriser les forces qui luttent en elle. Mais celle-ci a disparu en pleine mission secrète pour désamorcer les tensions entre Athanate. Le seul espoir d'Amber est à présent de s'aventurer dans le territoire interdit du Nouveau-Mexique afin de retrouver Diana. Heureusement, Amber a plus d'un atout dans sa manche... " Un énorme coup de coeur. " Songe d'une nuit d'été " Un monde original et addictif à découvrir. " Booknode PLUS...

RÉSUMÉ DU LIVRE:

L'Adolescence - l'âge de tous les possibles examine la situation générale des adolescents, et présente les défis qu'ils doivent relever dans les domaines de la santé, de l'éducation, de la protection et de la participation. Le rapport affirme que c'est en investissant dans les adolescents que l'on a le plus de chances de briser l'engrenage intergénérationnel de la pauvreté et de l'iniquité et de poser les fondements d'un monde plus paisible, tolérant et équitable. PLUS...

RÉSUMÉ DU LIVRE:

L'émergence est toute proche. Les Athanate se sont rassemblés à Los Angeles pour constituer une nouvelle Assemblée et tenter d'établir un consensus. Une entente avec les métamorphes et les Adeptes étant nécessaire, Amber, tout juste remise de la terrible épreuve qu'elle a traversée, est chargée de les convaincre de se joindre aux négociations. Mais un grave secret revenu la hanter pourrait tout mettre en danger. Car même à Los Angeles, on ne peut jamais tout à fait se défaire de son ancienne vie, et la cité des anges dévore les rêves, pour ne laisser que poussières et cauchemars... PLUS...

RÉSUMÉ DU LIVRE:

Nouveau manuel du cordier / par M. Boitard...Date de l'edition originale: 1839Sujet de l'ouvrage: Travail des cordes et cordages -- Guides pratiques et mementosCollection: Manuels RoretCe livre est la reproduction fidele d'une oeuvre publiee avant 1920 et fait partie d'une collection de livres reimprimes a la demande editee par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliotheque nationale de France, offrant l'opportunite d'acceder a des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.Les oeuvres faisant partie de cette collection ont ete numerisees par la BnF et sont presentes sur Gallica, sa bibliotheque numerique.En entreprenant de redonner vie a ces ouvrages au travers d'une collection de livres reimprimes a la demande, nous leur donnons la possibilite de rencontrer un public elargi et participons a la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.Nous avons cherche a concilier la reproduction fidele d'un livre ancien a partir de sa version numerisee avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous esperons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entiere satisfaction.Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.frhttp: //gallica.bnf.fr/ark: /12148/bpt6k61863j PLUS...

RÉSUMÉ DU LIVRE:

À Atlanta deux réalités s'opposent : celle de la technologie et celle de la magie. Pendant une vague magique, les mages sauvages lancent leurs sorts et des monstres apparaissent, les armes à feu refusent de fonctionner et les voitures ne démarrent plus. Puis la vague se retire aussi vite qu'elle est venue en laissant derrière elle toutes sortes de problèmes paranormaux. Nous vivons une époque dangereuse. Mais dans le cas contraire, je serais au chômage. Quand les gens ont des ennuis qui relèvent de l'occulte et que la police ne veut ou ne peut pas régler, on fait appel aux mercenaires de la magie comme moi. Mais quand un nécromancien anéantit la seule famille qui me reste, je n'attends plus les ordres et je dégaine mon sabre. PLUS...

RÉSUMÉ DU LIVRE:

Chaque année des milliers de clandestins jouent leur vie pour rejoindre l’espace Schengen. Via Lampedusa, la Grèce, la Tunisie, la Turquie ou la Slovénie. À pied ou en camion, dans la cale d’un bateau ou en avion avec un billet de première classe. Pour chaque migrant parvenu à bon port, quelqu’un a empoché entre 1000 et 10000 euros. Le chiffre d’affaires global de ce business est estimé entre 3 et 10 milliards de dollars par an, juste après celui du trafic de drogue. Au sommet de la pyramide, d’insaisissables et puissants criminels orchestrent de vastes réseaux d’intermédiaires. Qui sont ces trafiquants d’hommes, comment travaillent-ils, comment échappent-ils aux contrôles? Depuis 2012, nous avons parcouru des milliers de kilomètres, interrogé des dizaines de magistrats et de policiers, rencontré des passeurs et des trafiquants en prison ou dans les bistrots des ports de transit. Nous avons recueilli leurs confidences, analysé leurs méthodes et leurs livres de comptes. Notre enquête décrit la plus grande et la plus impitoyable “agence de voyages” du monde. A.D.N. et G.M. «C’est l’histoire d’une série noire sans fin.» Le Canard enchaîné «Un document effroyable.» L’Express «Une enquête glaçante.» Ouest France" PLUS...

RÉSUMÉ DU LIVRE:

Voici la curieuse histoire de 44 hommes et femmes dont le nom (ou le prénom) fait désormais partie de la langue française. Dans la famille Dalton, je demande John. John Dalton, physicien anglais, souffrait d’un trouble de la vue... qu’on appelle désormais « le daltonisme ». Ils sont ainsi plusieurs centaines dont le nom est passé dans le langage courant. Ce sont les éponymes. Savez-vous que... la pizza margherita a été préparée aux couleurs du drapeau italien pour la reine Marguerite de Savoie. Le sandwich a été composé par le cuisinier du comte de Sandwich, qui voulait manger tout en continuant à jouer aux cartes. Le godillot doit son nom à Alexis Godillot, le fabricant de chaussures qui fournissait l’armée française. Et le frisbee à William Frisbie, un pâtissier qui vendait ses tartes dans un moule dont les gamins ont vite fait un tout autre usage ! Savez-vous que... On doit le Dow Jones à Charles Dow et Edward Jones, journalistes financiers au Wall Street Journal. Le boycott à Charles Boycott, un intendant tellement sévère que les fermiers finirent par refuser de le payer. La clémentine au frère Clément, la poubelle à Eugène Poubelle, l’Everest à George Everest, le triple axel à Axel Paulsen, le macadam à John McAdam, le bottin à Sébastien Bottin, les strass à Georges Strass... Et si l’on faisait connaissance avec... Benjamin Hall, le grassouillet lord britannique qui laissa son nom à Big Ben. Bertha Krupp, la jeune héritière qui inspira la Grosse Bertha. Aloïs Alzheimer, le psychiatre qui mit un nom sur la démence sénile. Mais pourquoi les Amériques portent-elles le prénom de Vespucci ? Quel était le violon d’Ingres ? Et qui était donc cette reine-claude qui ne compte pas pour des prunes ? Un ouvrage richement documenté qui dressent le portrait de personnalités qui ont laissé leur nom à la postérité. A PROPOS DE L’AUTEUR : Christine Masuy est déjà l’auteur de Curieuses histoires de noms propres devenus communs, un recueil consacré aux personnages dont le nom est entré dans la langue française. Ce premier tome a reçu un bel accueil de la presse. « On y apprend tellement de choses qu’on a fini par lui consacrer toute une soirée sans voir le temps passer ! », s’exclame Le Journal de Montréal. « Christine Masuy réussit le pari de montrer sous un autre jour quantité d’objets du quotidien dont on utilise le nom sans en connaître l’origine », constate Le Soir. Tandis que Le Figaro Littéraire parle d’un « aimable livre, aussi délicieux qu’érudit ». EXTRAIT : Il aurait pu s’appeler Raymond ou Fernand, il s’appelle « marcel ». Qui ça ? Ce (sous-) vêtement qui s’affiche ou se cache selon les époques, les milieux et le temps. Mais qui est donc ce Marcel qui inventa le marcel ? Une chose est sûre : c’est une histoire française. On est à Paris, dans les années 1860 ou 1870. Au coeur de Paris, dans ce grand marché que sont les Halles. L’endroit existe depuis le MoyenÂge, mais il vient d’être totalement repensé et réaménagé. Notamment par l’architecte Baltard, qui imagine ces fameux pavillons à structure métallique et toits de verre. Les Halles de Paris sont désormais l’un des plus grands marchés du monde. Elles s’étendent sur une trentaine d’hectares et des tonnes de nourriture y transitent chaque jour. Ce qui inspire d’ailleurs à Zola un roman au titre évocateur : Le Ventre de Paris. PLUS...